Commande de rosiers

Maintenant que les haies latérales de thuyas ne sont plus qu’un vieux (et mauvais) souvenir et que les travaux de saison sont terminés, je commence à y voir un peu plus clair dans l’organisation des massifs.

En effet, il m’est plus simple à présent de réfléchir à de nouveaux rosiers en fonction des besoins et aussi des coups de cœur. Et là je suis très fière de moi car d’ordinaire j’achète d’abord et ensuite j’essaie de caser quelque part et croyez-moi ce n’est pas une mince affaire…que d’amateurisme!! Mais ça c’était avant 😉 !

Une sélection de 10 rosiers grimpants, remontants, pour différentes situations:

1- Malvern Hills/2- Purple Skyliner/3- Maria Lisa/4- Perenial Blue/5- Phyllis Bide/6- Colonial White

Caroline Testout/Little Rambler/Sweet Laguna

Pour garnir le vieux pommier en cordon qui ne ressemble plus à rien, j’ai choisi le rosier-liane Blush Rambler, non remontant.

Et 4 rosiers arbustes pour compléter ma commande:

1- Pénélope/2- Teasing Georgia/3- Eyes For You/4- Baronne Prévost.

Les 14 rosiers sont à racines nues. J’attends patiemment la livraison…à suivre.

Belle semaine.

Bouts de printemps

Un peu partout dans le jardin, les bulbes pointent le bout du nez, promesse de printemps lumineux.

Petit bémol, je parle de printemps alors que pour le moment, il n’y a pas eu de véritable hiver dans ma région, tout juste quelques gelées, rien de bien méchant.

Quelques beaux feuillages caduques subsistent encore au jardin et même quelques roses, un comble!

Les petites corolles des perce-neige ne vont tarder à s’épanouir.

Avec la crise sanitaire puis le confinement, je suis restée sur ma faim, je n’ai pas pu acheter autant de bulbes que je le souhaitais et je n’ai pas eu le reflexe « achat par correspondance »…ce n’est pas encore dans ma culture personnelle!

Ce gros sac de narcisses trouvé mi-décembre en jardinerie m’a permis d’atténuer un peu ma frustration. Je déteste planter des bulbes, il m’a fallu prendre de l’élan pendant quelques jours avant de m’y atteler.

En voulant en finir au plus vite avec cette corvée, je me suis plantée une belle écharde dans le doigt…ah les joies du jardinage!

Le ciel est très sombre, pas question de trainer au jardin aujourd’hui sauf pour prendre quelques clichés.

Bonne fin de week-end.

Dégâts

Avec un peu de retard, je voulais vous parler d’une petite déconvenue survenue le jour de Noel. Le vent a soufflé très fort dans la nuit du 24 au 25 décembre, cela ne semblait pas inquiétant.

Mais au réveil, nous avons découvert un spectacle sinistre : la palissade installée cet été à la place des thuyas (j’en parlais ici) s’est lamentablement effondrée.

D’autres habitations dans le quartier ont connu également des dégâts.

Une chance pour nous, la structure en bois est tombée dans le jardin voisin qui n’offre que de la pelouse en guise de plantation, donc aucune dégradation chez autrui…ni chez moi 😉

Nous sommes saisis d’un grand découragement 😦

Le moral dans les chaussettes , nous décidons de réparer au plus vite…sous la pluie et le vent…Sisyphe c’est nous!!

De la ferraille, des poteaux en bois, des parpaings, du mortier, du béton pour renforcer et tout fixer et voici la palissade remise sur pied.

Mais promis, juré, si à la prochaine tempête, la construction ne tient pas au vent, il y aura un mur en béton à la place!

Bonne soirée.

Petit tour au jardin…la semaine dernière!

Le jardin s’éteint peu à peu, le temps est humide, malheureusement pas suffisamment froid pour un mois de novembre, je regrette tellement l’époque où il y avait de vraies saisons. Je me souviens d’une grosse goutte de pluie glacée sur mon crane par une journée froide de novembre, j’en frissonne encore.

Les feuillages s’éclipsent peu à peu.

paeonia Sarah Bernhardt

Le cabanon se dénude tranquillement mais surement.

Néanmoins subsistent encore quelques touches colorées :

Hydrangea Ice Crystal
nandina domestica Fire Power
cotinus Royal Purple
physocarpus Diable Rouge

Encore quelques roses de-ci delà , la pluie n’ont pas réussi à les décourager.

rosa Pierre de Ronsard.
rosa Lavender Dream
rosa Rose Gaujard
rosa Summer Wind
rosa Betty Prior

Ce rosier infatigable produit de nouvelles feuilles et quelques boutons!

Rush porte des bouquets de roses présentables mais très peu de feuilles sur l’arbuste.

rosa Rush
rosa Scepter’d Isle

Le rosier Felicia refait quelques boutons et en me rapprochant beaucoup pour prendre quelques photos, je me délecte du parfum délicieux des roses, version moins intense bien sûr, du pur bonheur.

rosa Felicia

Alhoa a dévoilé une très belle fleur veloutée qui a piqué du nez à la 1ère averse…je la trouve belle même dans cet état.

rosa Aloha

Un phlox en pot se couvre de jolies fleurettes aux coloris tendres.

phlox paniculata Bright Eyes

Du côté des floraisons de saison il y a cette véronique arbustive. Son feuillage brule en été mais se reconstitue rapidement dès que le soleil devient moins ardent.

hebe inconnu.

L’aster Monte Casino est enfin épanoui, un de mes préférés avec son port souple et sa floraison aérienne. Comme tous les ans, il se fait désirer.

Le choisya ternata remonte généreusement, sent bon le miel. Des butineurs s’affairent dans les bouquets blancs, se laissent facilement tirer le portrait, absorbés par leur tâche.

choisya ternata

A ses pieds, trône sa majesté l’Empereur de Chine, rien que ça! Deux exemplaires au jardin.

chrysanthemum Empereur de Chine

Le retour de la brave bergénie…

…et de la mignonne primevère, dans le massif de la serre. Il faut bien fouiller du regard pour l’apercevoir (beaucoup de mauvaises herbes o_O )

Il y a quelques mois de cela, mon mari a fiché en terre un rejeton desséché de lilas pourpre, retrouvé les racines à l’air dans le massif du fond du jardin. Il croyait que je l’avais oublié durant plusieurs jours, par étourderie. Finalement, je lui ai ajouté un tuteur sans façon et l’ai gratifié de quelques arrosages cet été, au plus fort de la chaleur.

C’est un résilient, de petits bourgeons sont apparus suivis assez rapidement de quelques belles feuilles.

Tout de même, je me demande s’il n’est pas trop près de la clôture du voisin…à suivre.

La scabieuse Black Chile semble muter, elle se barbouille d’une teinte inhabituelle.

Normalement, sa coloration est uniforme et très foncée.

Pour la 2ème consécutive, je retrouve cet étrange champignon du côté de la terrasse.

En promenant à l’arrière de la maison , je découvre un bouton bien vert sur un de mes hibiscus. Au printemps dernier, j’avais oublié de les tailler et ils ont été moins florifères…à ne pas reproduire!

Quelques scènes moins glamour: des massifs livrés à eux-mêmes (je cache le plus moche bien sûr 😎 )

Un potager sans soin (mais il y a tout de même quelques belles récoltes!).

Et puis un peu partout des végétaux en attente de plantation, certains achats n’ont même pas été retirés des sacs, je ne suis pas fière de moi!

Pour finir, je ne résiste pas à l’envie de partager avec vous le spectacle lumineux offert par le feuillage de cet arbre, vu dans un parc à proximité de chez moi, il y a quelques semaines.

Bonne journée.