Rosier American Pillar et ses cabanons

Voilà un bien drôle de titre pour ce billet, il faut me pardonner en ce moment je manque un peu d’imagination et puis la forte chaleur actuelle a du me taper sur la caboche 🙂 , hier on se serait cru en été!

Tout ça pour parler du rosier American Pillar qui passe son 2ème été au jardin et qui revient de très loin, vous pouvez me croire.

Acquis pour un franc six sous au rayon grosses soldes chez Truffaut, je ne donnais pas cher de sa peau.

C’était mal connaitre le bonhomme, il s’est rapidement refait une santé. Lui (et son unique branche) est allé rejoindre la vigne vierge dans le massif du cerisier pour habiller les deux cabanons, toitures comprises, à l’arrière de la maison.

au niveau du tronc du pommier, se trouve le massif d’ombre avec l’hydrangea petiolaris

Par la suite la clématite Haghley Hybrid est venue l’enlacer. Elle se développe plutôt bien, à mon grand étonnement, je pensais que les clématites étaient capricieuses et difficiles de culture. Il faudra tout de même que je prenne le temps d’étudier la façon de les tailler convenablement mais c’est une autre histoire.

Il commence à vadrouiller en tout sens et il même est autorisé à grimper sur le pommier à vent au-dessus.

Pour cacher la base dégarnie :  lysimaque nummulaire (herbe aux écus dorée ), acanthe, fougère (inconnue), installés depuis peu.

A l’autre bout du cabanon, une erreur de casting : à cet endroit j’avais prévu un rosier grimpant remontant pour assurer le relais après la floraison unique d’American Pillar et aussi donner le change au rosier Ballerina, à ses pieds.

Je l’avais imaginé vigoureux au point d’aller serrer, dans les airs, la pince à son colocataire, chacun faisant un petit bout de chemin vers l’autre. Rien de tout cela ne se produit, le rosier que j’ai mis à cette place est moche et peu motivé…d’ailleurs je ne connais même pas son nom!! J’ai commencé à réfléchir à un remplaçant plus gracieux 😉 .

Je retourne à mes cogitations et vous souhaite une excellente semaine!

P.S : hier matin nous avons fait un saut à Chédigny, j’ai des roses plein les yeux…

7 réflexions sur “Rosier American Pillar et ses cabanons

  1. Ben moi, je le trouve joli ton rosier moche, il lui faut peut être un peu plus de temps qu’aux autres pour s’installer?
    Chedigny, j’en rêve! Un jour, quand on pourra…
    Bisous Fatima et bonne semaine, Véro.

    J'aime

  2. Très joli ce lumineux American Pillar ! Comme quoi les mains vertes et beaucoup d’amour peuvent aider à sauver de pauvres petits rosiers abandonnés !

    J'aime

  3. J’ai planté de l’herbe aux écus dorée il y’a deux ans, un tout petit plant, maintenant elle commence à coloniser tout le tour de sa place d’origine, elle s’est repiquée dans plusieurs pots et part à la conquette d’une bute de terre, je ne pensais pas que c’était aussi costaud.
    Il est joli ton premier rosier, il va bien avec la clématite.
    Bonne journée

    J'aime

  4. C’est bien joli toutes ces grimpantes ! Moi aussi, je rêve de clématites partant à l’assaut des rosiers grimpants mais elles ne dépassent pas la hauteur de 1m50. Elles sont pourtant plantées dans les règles de l’art. Quel est le secret des clématites triomphantes??? En attendant, on aimerait bien s’y reposer à l’ombre de tes cabanons! Amitiés, danielle

    J'aime

  5. Comme véro, j’aimerais aller faire un tour à Chédigny mais il faudra attendre ce satané déconfinement total pour avoir de nouveau accès à la vie dans son ensemble, j’ai souvent vu des photos de cet endroit où les roses font le show, ça m’a l’air grandiose
    Peut-être un jour lorsque nous aurons repris nos libertés individuelles et que nous pourrons vaquer à ce que nous faisons depuis la nuit des temps, nous disperser partout sur cette planète
    des bises

    J'aime

  6. Chédigny : Une balade plus que sympa !
    Américan Pilar est un costaud. Je l’ai eu , mais pour implanter la serre il a fallu, le coeur gros, que je le coupe. Il est difficile à canaliser et ses épines sont plus que féroces. Donc, canalise le dès que les tiges apparaissent, après cela sera dur. Mais par contre, il devient magnifique avec le temps, et dans ton arbre le résultat sera superbe, palissé aussi. Tu seras ravie !
    Cogite bien alors

    J'aime

  7. Bonjour Lalla!
    Passe un très bel été en compagnie de ton…géant envahissant mais au demeurant vraiment sympathique et à ses cabanons! Comme quoi, faut pas se fier au minois d’ un chétif de quelques sous!
    A bientôt, bises!
    Carole.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s