Au potager en ce moment

Incontestablement, ce n’est pas une année faste pour le potager.

Les tomates semées par mes soins ne parviennent pas vraiment à décoller et demeurent rachottes!

On a planté dans du plastique, pas sûr que cela soit une bonne idée, mais mon mari y tenait absolument!

On est loin de la success story tomatesque de l’année dernière! Je ne les ai pas suffisamment bichonnées, oubliant même des arrosages, sans doute que le cœur n’y était pas à cause de ce fichu virus qui ne veut pas retourner dans les limbes de l’oubli.

Idem pour les cucurbitacées: concombres, butternuts, potimarrons…tout est riquiqui!!

Quelques satisfactions tout de même :

les pommes de terre :

les fèves : nous en mettons tous les ans au potager et chaque fois c’est une réussite.

les gousses sont nombreuses et pratiquement à point.

les fraisiers : les différentes variétés s’installent tranquillement, quelques plants supplémentaires ont été ajoutés ce printemps. Nous avons des petites récoltes, pas encore de quoi faire des confitures 😉 !

rassurez-vous, même avec le filets les piafs arrivent à se servir…bon il en faut pour tous le monde!

les artichauts : prennent de l’envergure et semblent prêts pour la consommation mais comme je les trouve décoratifs, je ne me résous pas à les étêter.

il paraît que le feuillage est comestible également.

Les espèces de topinambours, donnés par une collègues, se font beaux. Elle m’assure que les tubercules sont délicieux en vinaigrette, je n’ai pas encore osé tester.

En vérité, j’attends leurs fleurs en forme de soleil à la fin de l’été , aucune histoire de gourmandise mais de l’expansionnisme déguisé de ma part vers le potager 😉 !

Pour terminer, je voulais vous montrer ma bordure de lavandes issues de semis spontanés, récupérés dans le gravier, pour faire séparation entre le potager et l’étendoir à linge. Certaines touffes n’ont pas résisté à la transplantation…un prétexte tout trouvé pour retourner ce week-end dans ma pépinière préférée!

Belle journée, à très vite!

Le potager à notre retour de vacances

A notre retour de vacances, nous retrouvons le potager complètement envahi par les mauvaises herbes, le liseron en a profité pour partir à l’assaut des plants de légumes, conquérant. Quelle peste celui-là, c’est mon ennemi juré au jardin!

Paradoxalement, le potager n’a pas trop souffert du manque d’eau, contrairement au reste du jardin.

vue du potager, envahi par le liseron à notre retour de vacances en août

Hormis l’oignon rose qui a été décevant cette année (petit calibre et maigre récolte), le bilan des récoltes est positif.

oignon rose et tas d'ail du potager

Deux variétés de pommes de terre ont été plantées au potager, « Désirée » a été très généreuse (et délicieuse aussi!). J’ai noté soigneusement cette variété pour l’année prochaine, pourquoi changer une équipe qui gagne?

caisse de pommes de terre roses variété " désirée" ramassées au potager

Pour la deuxième année consécutive, je suis très satisfaite de la production de piments et de poivrons. Les capsicums semblent bien se plaire chez moi. Dans les jours prochains, je confectionnerai des cordes de piments rouges que je laisserai sécher suspendues comme au pays basque 😉 .

pieds de piments et poivrons du jardin fin août

Les haricots à rames ont été semés très tardivement, ils ont produit des gousses en notre absence. La cueillette en hauteur est tellement plus facile, donc dorénavant jusqu’à désormais que des haricots à rames dans le jardin!

haricots à rames poussant sur un support métallique fabrication-maison.

Les cucurbitacées se portent bien, les potimarrons sont prêts à être consommés ou stockés.

potimarron et courgettes de Nice au potager

La variété ci-dessous est inconnue pour moi, normalement, il s’agissait d’un pied de butternut 😦 , le seul au potager!

courge verte dont la variété est inconnu poussant au potager

L’un des deux pieds d’artichaut (en place depuis le printemps) a commencé à donner. Je le trouve plutôt photogénique.

plant d'artichaut portant deux petits artichauts poussant au potager fin août.

Quant aux tomates, elles continuent à faire leur belles au potager. Cette année, elles sont petites, néanmoins nombreuses.

Plants de tomates portants leurs fruits soutenus par des supports métalliques au potager fin août.

Là s’arrête notre tour express du potager, je vous souhaite un excellent week-end!

En ce moment au potager.

Le potager suit son petit bonhomme de chemin, accablé par un soleil de plomb.

Les fèves et les petits pois ont été enlevés récemment, la récolte fut bonne.

Les tomates ne sont pas encore mûres, encore quelques jours de patience.

Les fraisiers sont, à présent, protégés par un filet posé sur des arceaux, les oiseaux ne voulaient pas trop partager avec nous…

fraiseurs protégés des oiseaux par un filet vert posé sur des arceaux

Pourtant Dédé, l’épouvantail fabriqué par l’homme de la maison, veille au grain.

Dédé l'épouvantail au milieu du potager

Mais il semblerait qu’il ne fasse pas correctement son job. Il faut dire qu’il a perdu de sa superbe au fil des semaines, on dirait même qu’il souffre d’une rage de dents, la preuve:

portrait de l'épouvantail Dédé

A mon avis, il ne va pas terminer la saison!

A part cela, les cucurbitacées s’étalent tranquillement. J’avais semé des butternuts, des courgettes de Nice à fruits ronds, des potimarrons.

cucurbitacées qui s'étalent dans le potager
touffe de potimarron qui s'étale
mosaïque de cucurbitécées

Hier, nous avons refait un semis de coriandre et mis en terre les plants de salade et des pieds de basilic semés au printemps… depuis le temps qu’ils attendaient!!

Bon dimanche, à bientôt.

Mes semis de tomates.

Mes semis de tomates constituent ma grande fierté en ce moment, après tout, un peu d’autosatisfaction ne nuit point :))

Souvenez-vous, j’avais démarré les 1ers semis, à chaud, en janvier, devant la grande fenêtre de la salle-à-manger.

06/01/19
20/01/19

Assez rapidement j’avais pris le parti (assez risqué!!), faute de place, de repiquer les plantules et de les installer dans la serre froide. J’avais également procédé aux semis d’autres variétés.

19/02/19
02/04/19

Les voici en pleine terre au potager, tuteurés et paillés, fin juin, sous la canicule.

Je suis très satisfaite de cette expérience de semis de tomates, moi qui m’en faisais toute une montagne!! Je n’étais pas très rassurée jusqu’aux saints de glace et puis il y a eu aussi un épisode de grêle qui m’a donné quelques sueurs froides.

Encore un peu de patience pour la dégustation de belles tomates de chez nous…avec du goût!!

A bientôt!